LES CH
algo
algo
algo
algo
algo
algo
algo
algo
CH signifie dilution Centésimale Hahnemannienne. Cela correspond à une dilution et une dynamisation données.
Les dilutions basses (jusqu'à 7 CH) se prescrivent pour les symptômes dits locaux et assez banals: un bleu, une contusion, seront soulagés par Arnica 5 CH.

Les dilutions moyennes (7 à 9 CH) conviennent à des symptômes loco-régionaux : en cas de coryza avec jetage muco-purulent, soif, fièvre, et réaction ganglionnaire, on donnera volontiers Mercurius solubilis 7 CH.

Quant aux dilutions hautes (9 CH à 30 CH), elles sont indiquées en présence de symptômes comportementaux, ou de remèdes de terrain bien individualisés, ou d'affections anciennes. Leur prise est généralement espacée.

En fait, plus le chiffre augmente, plus la dilution est élevée, moins il y a de substance !

Pourquoi les dilutions ? Hahnemann trouvait que les doses administrées étaient toujours trop fortes, et qu'elles provoquaient d'abord une aggravation passagère de l'état du patient avant de le guérir. Il a donc eu l'idée de diluer de plus en plus les produits utilisés, puis de les dynamiser par de nombreuses secousses. Ce sont ces succussions qui énergétisent formidablement les remèdes homéopathiques et leur confèrent une puissance d'action surprenante.

homeoveto
14/01/2004